Chargement...

Mon oncle mon roc

Stéphane Dupont

 

En librairie depuis l'automne 2014

Maintenant également disponible en version électonique

 

 

 

Résumé

 

Mon oncle mon roc de Stéphane DupontVoici l'émouvante histoire de Charles, un adolescent à la « voie » musicale hors du commun. À la suite du décès de sa mère, l'adolescent doit apprendre à vivre avec son oncle, un moine cistercien, qui quitte la vie monastique pour veiller sur lui. Il décide alors d'accompagner son neveu dans son cheminement, lui apprenant à regarder à l'intérieur de lui-même et à puiser dans ses forces, afin de se relever et traverser les différentes épreuves de la vie.

Mon oncle… mon roc pose un regard clair et lucide sur les comportements adoptés par l'être humain, lorsque confronté à l'inconnu. Un roman bien campé dans la réalité, avec juste ce qu'il faut de lumière, de simplicité et de profondeur. « Il puise dans le jeu des cordes de sa guitare le pouvoir d'accomplir SA destinée. »

Range le livre, la description, la tradition, et prends la route pour te découvrir toi-même.

– Jiddu Krishnamurti

 

Ce qui plaira

Le livre Mon oncle... mon roc est aussi basé sur l'amitié, la tolérance, l'ouverture et l'espoir, avec comme dénominateur commun : l'authenticité. L'authenticité de ses sentiments mais surtout de la personne que l'on est vraiment... ou de celle que l'on aspire à devenir.

Auteur

Stéphane Dupont Mon oncle mon rocNé en 1962, Stéphane Dupont vit à Morin-Heights dans la région des Laurentides. Au terme de ses études, il œuvre quelques années dans le réseau de la santé et effectue quelques charges d'enseignement. Il développe par la suite un intérêt marqué pour la théologie et la méditation. Après avoir travaillé un peu plus de 3 ans avec de jeunes décrocheurs, il décide d'écrire son premier roman ; Mon oncle... mon roc, afin d'insuffler un peu d'espoir à ceux qui se croient sans futur. Stéphane Dupont est incontestablement un auteur prometteur et de grand talent.

 

Apprenez à mieux connaître l'auteur suite à son entrevue avec Nathalie Thériault dans le cadre de la chronique Éclats d'auteurs :

Si j’avais un seul conseil à donner au monde entier, avant de mourir, ce serait de prendre le temps de se recueillir, de méditer.

Et il lança : « Bonne nuit, Charles ! »

Je restai là, sans trop savoir quoi penser. Je ramassai mon petit banc de méditation et montai à ma chambre. J’empoignai ensuite ma guitare et me mis à réfléchir aux paroles de mon oncle. Ce soir, ma mère me manquait terriblement. J’aurais tellement désiré lui parler. Avec la complicité qui nous unissait, on savait qu’on pouvait compter l’un sur l’autre. Mais ça, c’était le passé.

La rencontre de deux êtres qui, au premier abord, n’ont pas grand-chose en commun : un moine cistercien menant une vie plutôt recluse et sans véritables soubresauts; un adolescent en pleine crise existentielle suite au décès de sa mère et qui tente désespérément de trouver réponse à ses questions. Le destin fait parfois en sorte de nous ouvrir la voie de façon étonnante. De mettre des gens sur notre chemin qui changeront à jamais le cours de notre vie.

Mon oncle, mon roc nous amène hors des sentiers battus mais toujours avec une finesse, une remarquable justesse. De par son incroyable talent à trouver les mots justes, à créer des atmosphères, à dépeindre des paysages qui donnent envie d’y être, mais surtout à nous amener plus loin dans notre réflexion, dans notre perception des autres, dans notre regard face à la vie mais aussi face à la mort, l’auteur Stéphane Dupont nous permet de prendre un temps d’arrêt, de tenter de mieux comprendre ce qui nous pousse vers l’autre ou ce qui nous en éloigne, de se recentrer sur l’essentiel. Du pur bonbon littéraire.

Afin d’en connaître un peu plus sur sa première expérience à titre d’auteur, nous lui avons posé quelques questions, auxquelles il a bien voulu répondre.

1 : Ayant œuvré durant quelques années auprès de jeunes décrocheurs, avez-vous l’impression que cette expérience a facilité l’écriture de Mon oncle, mon roc?
Oui, effectivement, mes quelques années à travailler auprès des jeunes (16-20 ans) m’ont permis de redécouvrir cette période de la vie où nous nous interrogeons sur le sens de la vie, mais également sur les difficultés que l’on rencontre dans cet intervalle de vie relativement intense.

2 : Qu’avez-vous trouvé de plus difficile au moment d’écrire votre roman? Avez-vous eu l’angoisse de la « page blanche »?
Je n’ai jamais connu l’angoisse de la page blanche, malgré le fait que certains moments d’écriture était particulièrement infructueux. Personnellement, les moments les plus difficiles étaient de faire la liaison entre deux évènements, de tenter de maintenir un certain rythme.

3 : Êtes-vous du genre à vous imposer une discipline, à écrire à tous les jours ou y êtes-vous plutôt allé selon l’inspiration du moment, de façon spontanée?
Je m’imposais une discipline, mais il est clair que je trainais toujours un crayon et un bout de papier pour m’assurer d’inscrire des notes, particulièrement la nuit, lorsque l’inspiration se manifestait.

4 : Votre livre portant entre autres sur l’amitié, le deuil, la tolérance, le jugement et l’espoir, quel regard posez-vous aujourd’hui sur notre société? Sur la relation que nous entretenons avec nos pairs?
Je crois, et cela n’est que ma simple perception, qu’actuellement nous mettons trop l’emphase sur le paraître et l’avoir et nous négligeons l’être, c’est-à-dire l’authenticité. Et ce, autant d’un point de vue sociétal, relationnel, qu’individuel.

5 : Croyez-vous que la religion ait encore sa place aujourd’hui?
En fait, je crois que la religion aura toujours une certaine place, malgré le fait que je n’adhère pas réellement à une quelconque religion. Les gens ont ce besoin de se regrouper, de former une certaine communauté. Par contre, je crois que les religions devraient exclusivement nous permettre de nous élever, de tendre vers plus « grand », et de laisser la société, la population, définir ses normes sociales.

6 : La récente parution de Mon oncle, mon roc a provoqué un vif engouement auprès du public, à quoi attribuez-vous ce succès?
Probablement, à la chance…. Et peut-être également au fait que les gens se sentent interpelés par un récit qui propose un certain sens à la vie…

7 : Avez-vous l’intention d’écrire un nouveau roman sous peu?
J’ai une idée bien précise pour l’écriture d’un deuxième roman, mais actuellement je me concentre davantage sur la promotion de Mon oncle… mon roc.

 

Revue de presse

Journal Le Mirabel

Prévost Henri, 2014, "Un roman pours les jeunes et les parents qui cherchent des réponses", Journal Le Mirabel, Vendredi le 5 décembre, page 35.

Extrait :

"L'amitié, la tolérance, l'espoir et l'authenticité sont les thèmes qu'explore le tout premier roman de Stéphane Dupont.

Mon oncle, mon roc était d'abord destiné aux 16 à 20 ans en quête d'identité, explique le volubile auteur. « Mais les lecteurs de mon manuscrit m'ont dit qu'il pouvait tout autant s'adresser aux adultes », ajoute-t-il, pensant surtout aux parents parfois démunis face aux tourments de leur progéniture."

Consuler l'article complet >>

Commentaires gentiment partagés par certains lecteurs :

"Je prends quelques minutes pour te dire à quel point j'ai apprécié la lecture de ton livre.  Non seulement pour le style d'écriture mais également pour l'expérience et l'enseignement qui y est véhiculé.  Pour être passionnée du développement personnel qui va dans le même sens de ce que j'ai perçu dans ton livre... C'était tout simplement un pur délice. J'espère avoir la chance de lire un second roman." - M. D.

--

"Je crois que cette lecture arrive dans un bon temps de ma vie.  J'ai commencé à faire du yoga et je trouve que méditation et yoga se rejoignent.  Ce Micael...j'aimerais bien lui ressembler. En tout cas, je vais probablement le relire à l'occasion, question de devenir une meilleure personne." - C. B.

--

"Je viens de terminer ton (premier ?) roman... Magnifique d'authenticité, de sagesse, et ce, à travers de grands et de petits moments de la vie... " - É. G.

--

"Je viens de terminer les dernières pages de ton roman...je suis encore sous l'effet des émotions.... À mon avis, l'univers entier devrait lire ton livre, on aurait assurément un monde meilleur!!!" - L. B.

--

"Juste un petit mot pour te dire que j'ai terminé la lecture de ton roman.  C'est excellent et très émouvant et ce, du début à la fin.  C'est le genre de lecture que j'adore faire, car il ne nous laisse pas indifférents et nous porte à réfléchir.  C'est très bon pour l'âme et ne doute surtout pas de ta capacité à nous faire vivre de belles émotions." - F. L.

--

"Franchement, tu as une superbe plume, il faut l'avouer, une douce énergie et une grande sensibilité (pas sensiblerie) qui reflètent la sagesse de tes apprentissages de toutes ces années. En lisant, j'avais vraiment l'impression de t'entendre me raconter ton histoire, j'étais touchée et émue..." - S. G.

--

"Je ne suis pas un grand lecteur de roman mais je dois avouer que j'ai trouvé celui-ci particulièrement très bien écrit et très facile à lire! On s'attache rapidement aux personnages et on a presque le goût de faire parti de leur histoire!!" - P. L.


OÙ se procurer le livre

En ligne

En succursales

EN version Électronique

Contact

Partagez vos commentaires ou posez vos questions à l'auteur et il se fera un plaisir de vous répondre

sd@mononclemonroc.com

 

creationswebin.com